Comment réaliser une bonne vidéo de sport ?

15 mai 2020 | Sport, Vidéo blog

Grâce aux récentes innovations technologiques, faire une vidéo de sport est aujourd’hui devenu plus accessible. Mais entre l’achat du matériel et la production d’une belle réalisation, le chemin est long. Que ce soit pour filmer les exploits d’un sportif ou raconter un événement, il y a de nombreuses notions à maîtriser et un regard créatif à offrir. LMZ Prod vous donne ses conseils !

 

1 – Développer une idée et écrire un scénario

La vidéo est un excellent vecteur de communication pour transmettre une idée, un concept. Elle doit capter l’attention, susciter de l’émotion, délivrer un message. Et pour cela, il est indispensable de penser en amont du tournage de votre vidéo sportive, à rédiger un scénario. Ecrire des idées, crayonner quelques plans, c’est avoir des éléments concrets pour définir une trame, créer des liens entre les différents plans et mettre du fond dans la vidéo. Et c’est autant de temps gagner par la suite le jour du tournage !

“Une histoire bien pensée, c’est la première étape d’une vidéo qui sera appréciée et regardée.”

Imaginez les plans, pensez à des prises de vue et à des axes originaux, inspirez vous en regardant des films existants, mais soyez créatifs, cherchez à être différents, posez vous la question sur les petits plus qu’on ne verra pas ailleurs. Faut-il uniquement un montage sur une musique? Faut-il intégrer une voix-off? Des interviews?

Se différencier, chercher l’originalité et la créativité, c’est aussi repousser ses limites !

 

2 – Choisir et maîtriser son matériel

Ces dernières années, de nouveaux outils s’offrent aux vidéastes. Ils ouvrent la voie à d’audacieuses et insoupçonnées réalisations. Tout devient possible !

Entre réflex numériques, caméras professionnelles, caméras sportives ou Action Cam telle que GoPro, Drones, les possibilités sont nombreuses. Et que dire des accessoires : nacelles stabilisées, slider, grues…

Si vos choix dépendent aussi du budget, laissez vous guider par vos réels besoins, en fonction de vos idées, mais aussi du sport que vous filmez. Est-ce un sport extrême? Un sport d’intérieur ou outdoor? Faut-il intégrer des plans au ralentis? Posez vous les bonnes questions pour trouver le bon équilibre entre vos envies et les possibilités. Veillez également à faire attention à la compatibilités des différents rendus vidéos.

Que vous optiez pour une grosse machine et/ou des caméras sportives moins onéreuses, l’important reste la maîtrise. Comment bien régler l’obturateur? Quelle sera la bonne ouverture? Le bon profil colorimétrique?

Encore une fois, soyez créatifs et exploitez au maximum le potentiel de vos outils.

 

3 – Réussir son tournage

Avant même de commencer à filmer, un repérage du ou des lieux est primordiale. En amont via Google Earth, puis sur le terrain. Appropriez-vous l’espace et l’atmosphère afin de le traduire à l’image. Dans certaines zones, des autorisations sont nécessaires, notamment pour le drone.

 “Imprégnez-vous du sport et anticipez les mouvements de l’athlète”

Plus votre scénario et vos plans sont préparés, moins vous laisserez de place aux doutes et aux erreurs, mais n’oubliez pas de laisser une ouverture à l’improvisation et à la créativité. C’est un juste milieu à apprivoiser qui viendra avec le temps et l’expérience.

Variez les prises de vue et multipliez les angles. Jouez avec le décor et les possibilités qu’il vous offre. Pensez au plan d’ensemble pour situer l’action, aux plans serrés sur un élément, un geste, un regard, une attitude. Mettez en scène la proximité avec les sportifs. Imprégnez-vous du sport et anticipez les mouvements de l’athlète. Filmez les actions à plusieurs caméras en même temps si nécessaire.

Privilégiez la lumière naturelle mais travaillez votre éclairage, c’est un paramètre important. Evitez les ombres trop fortes et les lumières trop brutales.

Durant le tournage, n’hésitez à faire des pauses et à prendre du recul. Visionnez vos plans et imaginez déjà le montage dans votre esprit.

 

4 – Choisir une musique

Le choix d’une musique est essentiel. Il va déterminer l’ambiance de la vidéo et rythmer votre montage. Certains font même ce choix avant le tournage. Si il se révèle parfois un véritable casse-tête, il est important de bien le réfléchir pour ne pas se tromper.

La musique va accompagner vos images et leur donner une autre dimension. Ne laissez pas vos propres goûts prendre le dessus, pensez à votre audience, à votre message.

Fermez les yeux, immergez-vous dans vos images et faites le bon choix.

 

5 – Raconter une histoire dans son montage

Derushez, sélectionnez, assemblez, modifiez… Les premières secondes sont capitales, il faut réussir à capter l’attention.

Reprenez votre scénario d’origine, établissez votre plan de montage, suivez la trame narrative. Faites attention de pas vouloir en dire trop et de tout montrer absolument, il va falloir faire des choix. Trouvez la bonne dynamique et donnez du rythme à vos séquences.

 “Pour une bonne vidéo de sport, faites passer une énergie et de l’émotion”

Il existe de nombreuses façon de monter une vidéo, et chaque monteur proposera des variantes à son image. L’important, c’est de donner une âme à votre création.

Suivez le rythme de la musique, variez les plans et les angles de vue, et réfléchissez bien vos transitions. Jouez avec les valeurs et influez sur le temps avec des ralentis. L’exemple  d’un plan drone large montrant l’environnement, à un plan rapproché pour pénétrer dans l’action puis d’un ralenti sur un élément particulier du décors (eau, poussière…) est en général assez significatif.

Retranscrivez l’ambiance, faites passer une énergie, de l’émotion. Trouver le juste équilibre entre action et respiration, c’est la clé d’un montage réussi.

 

6 – Intégrer du sound design

Plus qu’une musique, c’est l’habillage sonore d’une vidéo qui est essentiel pour transmettre des émotions. Il est important d’envisager le sound design comme une part entière du film. Rendre vivant, faire vivre de l’intérieur, renforcer et rythmer l’image par des bruits, des sons, le sound design permet de créer une véritable atmosphère et de donner une identité à la vidéo.

 

7 – Trouver un bon titre et publier

Sur les réseaux sociaux, le contenu vidéo génère 10 fois plus de partages que le texte et les images. Il est aujourd’hui devenu indispensable d’intégrer des vidéos dans sa stratégie de contenu. Youtube, facebook, instagram et les multiples réseaux sociaux offrent toujours plus de possibilités. Publiez votre réalisation, partagez vos idées, et réfléchissez déjà à votre prochaine vidéo sport.

Chez LMZ, nous aimons être au contact des sportifs, de la nature et des éléments. Que ce soit pour une marque, un sponsor, un sportif ou un événement, nous aimons échanger et partager nos idées pour dessiner avec vous les contours de votre prochaine vidéo.

Faire une vidéo de sport : contactez LMZ Prod

Share This